Liliane Montevecchi
agent  Laurent Grégoire

Artiste interprète Autres

2016    Jour de France | Jerôme Reybaud | Judith


Biographie

Née à Paris d’un père italien et d’une mère française, Liliane prend à 8 ans ses premiers cours de danse avec Pierre Duprez, danseur étoile de l’Opéra. Sur la scène de l’Opéra Comique, elle réussit le concours du Conservatoire et complète ainsi durant 2 ans sa formation avec notamment Jeanne Schwartz.

Elle apparait pour la première fois sur une scène au théâtre des Champs Elysées pour un ballet de David Lichine. Elle travaille ensuite avec Léonide Massine et danse à Monte Carlo pour le couronnement du prince Rainier. Toujours en 1949 elle fait ses premiers pas dans le music hall au Casino de Paris, avec Jean Guélis. Notons que c’est la première fois que Henri Varna tolère un ballet avec des pointes dans ce lieu qu’il dirige.

Apprenant son départ, Varna lui dit : Tu as tort. Tu serais devenue la vedette du Casino , comme Mistinguett en son temps. Varna ne se doutait pas qu’un jour la Miss et le Casino rattraperaient Liliane !

La rencontre avec Roland Petit sera décisive pour Liliane qui entre tout d’abord dans le corps de ballet. C’est parce qu’un jour il l’entend chanter de sa voix inimitable dans les coulisses que Roland Petit lui offre le rôle principal du ballet chanté LA CROQUEUSE DE DIAMANT en 1952 au théâtre de l’Empire. Pour cela Liliane gagne en deux mois ses galons de danseuse étoile et connaît son premier triomphe. Au cinéma, Liliane apparaît dans plusieurs films dont LES FEMMES DE PARIS (1953, Jean Boyer) ou LA MOME VERT DE GRIS (1953, Bernard Borderie).

LA CROQUEUSE DE DIAMANT, après une tournée internationale, s’installe à New York au Broadway theater où elle fait sensation. Durant son séjour américain, Liliane tourne dans THE GLASS SLIPER (1955, Charles Walters) puis dans DADDY LONG LEGS (1955, Jean Negulesco) où elle partage un pas de deux avec Fred Astaire pour des ballets réglés par Roland Petit.

John Houseman, célèbre producteur de la MGM la remarque et lui fait passer un bout d’essai. Quelques mois plus tard il lui offre un contrat de 7 ans au sein du prestigieux studio. Comme Roland Petit pense dissoudre la compagnie, Liliane accepte. A Hollywood Liliane se familiarise avec l’anglais, les claquettes, l’escrime et tourne dans plusieurs films. Elle partage l’affiche avec Steward Granger dans MOONFLEET (1955, Fritz Lang), Steve Forrest dans THE LIVING IDOL (1955, Albert Levin), Cyd Charrisse dans MEET ME IN LAS VEGAS (1957, Roy Rowland).

Entre deux contrats Liliane s’envole pour New York. C’est la première fois que Liliane monte sur les planches pour un spectacle entièrement en anglais et connaît un grand succès personnel off-Broadway au York’s Theater dans VOULEZ-VOUS JOUER AVEC MOI ?, pièce de Marcel Achard.

Elle quitte MGM avant la fin de son contrat pour tourner avec Jerry Lewis et Peter Lorre dans THE SAD SACK pour la Columbia (1957, George Marshall), Elvis Presley pour Paramount dans KING CREOLE (1958, Michael Curtiz), Danny Kaye dans ME AND THE COLONEL (1958, Peter Glenville), Montmogery Clift et Marlon Brando THE YOUNG LIONS (1958, Edward Dmytryk). A ses côtés Liliane découvre une nouvelle façon de jouer. En constante recherche de perfection, Liliane se rend un temps à New York pour suivre, avec son ami Montmogery Clift, des cours à l’Actor’s Studio.

David Merrick, producteur incontournable et intraitable de Broadway, lui propose de travailler dans l’adaptation anglaise d’une production française écrite par Robert Dhéry et Colette Brosset : LA PLUME DE MA TANTE, une oeuvre qui s’est fait remarquer aux Tony Awards de 1959 puisqu’une récompense a été attribuée à l’ensemble de la troupe. Une tournée dans tous les Etats-Unis permet à Liliane de mieux apréhender le timing que nécessite cette comédie échevelée dans laquelle elle remporte un grand succès durant deux ans.

Elle revient en France pour jouer dans LA GROSSE VALSE en compagnie de Louis de Funès, spectacle de Robert Dhéry et Colette Brosset inspiré d’un fait divers douanier réellement vécu par Liliane... La comédie musicale triomphe durant les saisons 1963/64 au théâtre des Variétés.

Liliane apparaît comme guest star dans de nombreuses séries télévisées comme ADVENTURES IN PARADISE (1959), T.H.E CAT (1966) ou IT TAKES A THIEF (1968). On peut la voir également dans plusieurs shows de HOLLYWOOD PALACE, une prestigieuse émission de variété présentée par des stars comme Bing Crosby ou Bette Davis. Elle remporte un Emmy Award pour sa participation à CHILD OF OUR TIME en 1958.

Grand retour parisien puisque Liliane sera meneuse de revue aux Folies Bergère de 1972 à 1978. Durant cette période elle tourne avec Jean-Christophe Averty dans MUSIDORA, avec Jean Yanne CHOBIZENESSE et participe à de nombreux spectacles télévisés (émissions de Maritie et Gilbert Carpentier notamment avec Jacques Chazot, série AU THEATRE CE SOIR avec Jean Le Poulain, Robert Hirsch).

Les Etats-Unis rappellent la meneuse de revue pour l’ouverture du Casino d’Atlantic City. Elle y triomphe plus d’un an. Elle prend ensuite la route de Hollywood mais cette étape n’apportera aucun fruit. En revanche, une halte à New York et une audition pour Tommy Tune, due à un heureux hasard, permettent à Liliane de décrocher le rôle de Liliane La Fleur dans NINE, grand succès de Broadway de la saison 1982/83 qu’elle joue plus de 700 fois. Pour son rôle, Liliane décroche le très convoité Tony Award ainsi que le Drama Desk Award.

Adoptée par la communauté de Broadway, Liliane fait partie de la distribution de GRAND HOTEL (1989 : plus de 1000 représentations, Liliane est nominée aux Tony Award. 1994 reprise du spectacle à Seattle et Huston), FOLLIES (pour la BBC en 1986 puis au Paper Mill Playhouse en 1998), NYMPH ERRANT (1990, Drury Lane, Londres), DIVORCE ME, DARLING (1997, Chichester festival), GIGI (1998), WIZARD OF OZ avec Mickey Rooney (tournée en 1998). En parallèle, Liliane apparait dans de prestigieux galas au Lincoln Center, Carnegie Hall, Radio City Music Hall...

En 1985, elle crée son one-woman show ON THE BOULEVARD, un parcours autobiographique en chansons, qu’elle interprète depuis un peu partout dans le monde. Passant d’un registre à l’autre, Liliane déclame en 1993 des poèmes de Rilke et de Heine à l’Almeida Theater de Londres puis à New York sous la direction de Ami Hosenpour.

En reconnaissance pour ses participations à nombres de galas de bienfaisance pour la lutte contre le sida et la lutte contre le cancer, Liliane est annoblie en 1985 par les princes de Malte.

Début 2000 Liliane devient Sarah Bernhardt pour un téléfilm réalisé par Jo Ann Tedesco produit pour HBO. Cet automne, Liliane présente un spectacle de cabaret et chante au Tigerpalast Variete Theater de Francfort, avant d’incarner en mars 2001 MISTINGUETT dans le spectacle homonyme et première création de Jérôme Savary à l’Opéra Comique.

Discographie (disponible sur CD)

- NINE (Maury Yeston), CBS masterworks, 1982
- FOLLIES IN CONCERT (Stephen Sondheim), RCA Red Seal, 1985
- NYMPH ERRANT (Cole Porter), EMI, 1990
- GRAND HOTEL (Maury Yeston), RCA Victor/BMG, 1992
- DIVORCE ME, DARLING (Sandy Wilson), TER Records, 1997
- FOLLIES (Stephen Sondheim), TVT Records, 1998
- Liliane Montevecchi ON THE BOULEVARD, JAY Records, 1998


21, rue d'Uzès 75002 Paris | tél. 01 42 80 00 42 - fax. 01 42 80 00 43 | email : agence@agence-adequat.com
© 2013 - mentions légales