Jean-Benoît Patricot

Encore lycéen, Jean-Benoît Patricot, passionné de cinéma, envoie un scénario rédigé sur un cahier d’écolier à François Truffaut. Ce dernier lui écrit une lettre dans laquelle il dit ceci : « Gardez-le, conservez-le, il le mérite. »

 

Tout en continuant l’écriture, il devient docteur en pharmacie. Sa thèse a pour sujet : « Le rôle des neurotransmetteurs dans le sommeil, illustré par l’analyse d’une nuit de sommeil dans l’œuvre de Marcel Proust ». Puis, il adapte pour le théâtre La Racine carrée du merveilleux de Carson McCullers et On achève bien les chevaux d’Horace McCoy.

 

Son premier roman, Le roi c’est moi, est paru chez Buchet-Chastel. Il reçoit l’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais et les encouragements du CNT pour sa première pièce PompierS, créée en 2016 au festival d’Avignon (reprise Avignon 2017) dans une mise en scène de Serge Barbuscia (avec Camille Carraz et William Mesguich). Son texte Darius, prix Durance-Beaumarchais SACD-Grignan est joué la même année à Avignon mis en scène par Anne Bouvier (avec Clémentine Célarié et Pierre Cassignard). Il est repris à Paris au Théâtre des Mathurins à partir du 24 janvier 2017. Il est également auteur de nombreuses fictions diffusées sur France Inter. D’autres textes sont également en lecture ou en cours de production : Un homme courageux (adaptation du roman américain The Brave (Rafael, derniers jours) de Grégory McDonald) mais aussi des créations originales telles que Solenna, Au loup !, Andreï et Un cœur imbécile.

 

Avec Francesca Pollock, il a écrit un livre pour enfants sur le handicap, À la rencontre de Ferdinand, publié chez HD éditions et dont il a fait les illustrations.



21, rue d'Uzès 75002 Paris | tél. 01 42 80 00 42 - fax. 01 42 80 00 43 | email : agence@agence-adequat.com
© 2013 - mentions légales